» » » 50 NUANCES DE NOIR : comment tout a commencé

50 NUANCES DE NOIR : comment tout a commencé

Posté dans : Edito | 0

Et voici, 50 NUANCES DE NOIR, votre nouvelle plate-forme destinée à décoder le racisme, déprogrammer les préjugés et (re)construire ensemble un avenir pour tous, avec nos différences (ou comment créer des êtres socialement modifiés…). 😀 Nous sommes un peu comme l’Oracle ou Morpheus dans Matrix, des gentils qui font la révolution contre une réalité biaisée par des clichés fabriqués de toutes pièces dans l’inconscient collectif. Comment est né ce projet ? Je vous raconte tout ici.

Quand j’étais plus jeune et qu’on me posait une question aussi simple que « quelle est ta nationalité ? », j’étais perdue. Devais-je répondre française ? Oui, mais voilà, je ne me sentais pas légitime car rien, autour de moi, ne faisait rimer France avec ma couleur de peau. Ivoirienne alors ? C’était la réponse la plus facile, celle qu’implicitement on attendait de moi. Mais en répondant « ivoirienne » au détriment du reste j’avais l’impression de trahir une partie de mon identité. Donc de me trahir moi-même.

Il m’a fallu du temps pour arriver à me penser noire. Noire et française. Noire et ivoirienne. Noire et multiculturelle. Noire et moi simplement, avec toutes les différentes nuances qui me composent.

Des réponses simples aux questions complexes

Au fil des années, je me suis rendue compte que cette difficulté à me situer ne venait pas juste de moi, mais qu’elle était aussi le résultat de l’environnement dans lequel je vivais. J’ai voulu pousser plus loin et comprendre pourquoi la France a tant de mal avec ses minorités ethniques, surtout quand celles-ci – tiens donc – sont issues de son ancien empire colonial. Cela a donné un documentaire, « Trop noire pour être française ? » que beaucoup parmi vous ont vu.

Je ne m’attendais pas une seconde à ce que ce film ait un tel succès.  A chacune de ses diffusions, ARTE a doublé son audience habituelle. Il figure désormais dans des manuels scolaires. Surtout, vous m’avez envoyé de nombreux messages, des courriers souvent très émouvants, pour me dire combien vous vous reconnaissiez dans ce film, ce qu’il vous avait appris, ou témoigner de votre propre parcours. Certains m’ont dit qu’ils l’avaient regardé en famille ou avec un groupe d’amis pour pouvoir en débattre.

Le racisme pour les "nuls"

Vos retours m’ont convaincue que de tels contenus étaient non seulement nécessaires, mais qu’il était important qu’ils soient facilement accessibles. Les ressources sont là. Des milliers de chercheurs à travers le monde étudient la question de la « race », comme disent les sociologues. Mais tout le monde n’a pas vocation à écumer les bibliothèques universitaires ou à se transformer en futur thésard. Moi-même il m’est souvent arrivé d’être perdue au moment de chercher des lectures ou des films qui m’aideraient  à penser mon identité.

C’est ainsi qu’a émergé l’idée de 50 NUANCES DE NOIR : un site qui parle des Noirs de France et du monde de façon nuancée, mais pas que. Un espace à la fois de réflexion, de discussion et de propositions. En un mot, un média constructif.

Condamner le racisme est indispensable. Face à des actes ou des propos racistes, il ne peut y avoir qu’une tolérance zéro. D’ailleurs, je me suis à plusieurs reprises engagée contre. Mais après ? Une fois qu’on a dit stop, qu’est-ce qu’on fait concrètement pour que ça évolue dans le bon sens ?

« Déconstruire les fausses évidences, s’interroger sur son identité de Blanc,
améliorer le lien entre groupes ethniques… »
Si certains, en France, sont racistes par idéologie et doivent être combattus, beaucoup d’autres, en réalité, le sont par ignorance ou par reproduction inconsciente de normes sociales héritées de l’histoire.

Prendre le temps de déconstruire les fausses évidences, de s’interroger également sur son identité de Blanc (car s’il y a des Noirs, il y a forcément des Blancs), d’examiner les solutions concrètes qui existent déjà pour améliorer le lien entre groupes ethniques, se rencontrer, débattre, le tout de façon simple et ludique, voilà ce que vous propose 50 NUANCES DE NOIR.

Des contenus riches, du sérieux et de l’humour

Vous y trouverez des articles multimédia concoctés avec amour. Des vidéos de grandes pointures du monde intellectuel qui vous feront entrer de manière simple dans leurs réflexions. D’autres contenus plus humoristiques. Des contributions de personnalités extérieures (bloggeurs, artistes, experts issus du monde de l’entreprise) qu’on aime à 50 NUANCES DE NOIR pour leur façon bien à elles d’aborder des sujets pas toujours évidents. On s’intéressera aussi aux parents, afin de vous proposer des éclairages à caractère familial. Maman de deux jeunes enfants « marron », comme ils disent, je ne sais que trop les difficultés par lesquelles on passe quand il faut préparer ses enfants à affronter leur différence ou tout simplement partir à la recherche d’une poupée noire.

On a également rassemblé toutes les infos concernant mon film et le livre autobiographique que je publie à la fin du mois, également intitulé Trop Noire pour Être Française. On vous tiendra bien sur au courant de l’actu du livre, ainsi que des possibilités de se rencontrer « dans la vraie vie » : conférences que vous pouvez booker via le site, signatures, projections…

L’idée, c’est de pouvoir créer un univers à 360° dans lequel, j’espère, vous vous sentirez bien. 50 NUANCES DE NOIR va s’enrichir au fur et à mesure de vos envies et des nôtres. N’hésitez pas à nous faire vos retours, à nous proposer vos collaborations, vos idées de sujet, les initiatives positives que vous avez repérées… on fonctionne au coup de cœur.

Suivre Isabelle Boni-Claverie:

Directrice de la publication

Isabelle est scénariste et réalisatrice pour le cinéma et la télévision. Plusieurs de ses productions ont été récompensées. En 2015, son documentaire TROP NOIRE POUR ÊTRE FRANÇAISE est plébiscité par les médias et le public. Le livre, version autobiographique, sort en librairie en août 2017. Actrice du changement, elle met ses talents au service de la lutte contre les discriminations, se penchant sur ce qui bloque l’ascension sociale des Français à la peau noire, la reconnaissance de leur citoyenneté et l'instauration d'un véritable "vivre ensemble" en France.

Laisser un commentaire