» » » « OUVRIR LA VOIX », UNE CONVERSATION NECESSAIRE

« OUVRIR LA VOIX », UNE CONVERSATION NECESSAIRE

Posté dans : Brèves | 0

Regarder « Ouvrir la voix », le beau film documentaire d’Amandine Gay, c’est un peu comme passer deux heures au café avec des copines, à se raconter nos vies, nos joies, nos peines, nos douleurs, à piquer des fous rires ou à verser quelques larmes.

Françaises ou belges, d’ascendance caribéenne ou africaine, elles sont 24 à se livrer sur leur quotidien de femmes noires dans des pays qui sont les leurs mais qui continuent de les exclure un peu, beaucoup, toujours trop. Elles nous font ainsi entendre de l’intérieur le vécu des personnes « racisées », ce vilain mot fort utile qui désigne les effets de la race – dans son acception historique et politique – sur les individus.

Ouvrir la Voix - Bande Annonce

Volontiers véhémente sur les réseaux sociaux, Amandine Gay, comédienne, étudiante en sociologie, militante afro-féministe et, faute de financements extérieurs, productrice et distributrice, nous révèle sa sensibilité dans ce premier film qui pratique l’art de la conversation intimiste avec délicatesse, tout en étant éminemment politique.

 

« Ouvrir la voix« , un film documentaire de Amandine Gay (Bras de Fer production), en salles en France depuis le 11 octobre ; en Suisse à partir du 1er novembre ; en Belgique à partir du 29 novembre 2017

Suivre Isabelle Boni-Claverie:

Directrice de la publication

Isabelle est scénariste et réalisatrice pour le cinéma et la télévision. Plusieurs de ses productions ont été récompensées. En 2015, son documentaire TROP NOIRE POUR ÊTRE FRANÇAISE est plébiscité par les médias et le public. Le livre, version autobiographique, sort en librairie en août 2017. Actrice du changement, elle met ses talents au service de la lutte contre les discriminations, se penchant sur ce qui bloque l’ascension sociale des Français à la peau noire, la reconnaissance de leur citoyenneté et l'instauration d'un véritable "vivre ensemble" en France.

Laisser un commentaire